Page 6 - POLES SUD 56
P. 6

p 6
DOSSIER
Emplois
Ces entreprises qui recrutent...
et qui ne trouvent pas de candidats
Pour Syselec le recrutement est un facteur stratégique.
Actuellement les entreprises ont du mal à recruter. Faute de trouver des salariés, des chefs d’entreprise en arrivent à refuser des commandes. La Communauté d'agglomération engage une action de communication.
Ce qui était vécu depuis déjà plusieurs années pour des secteurs en tension comme la métallurgie, est devenu le lot commun des entreprises de
l’industrie et même des services. Avec un taux de chômage de 11%, notre aggloméra- tion subit paradoxalement cette pénurie de main-d’œuvre. Partout en France, c'est la même situation, dans les villes comme dans les métropoles. Le monde de l’entreprise parle de blocage national.
D’où vient le problème ? En premier, des formations insuffisantes ou inadaptées : de ce fait les postes qualifiés ne trouvent pas de candidats formés. Ensuite vient le manque de mobilité des candidats, mobilité géographique mais également professionnelle. Et en n, le manque d’attractivité. Attractivité des métiers, de l’entreprise comme du lieu de vie.
Sur ce dernier point qui relève de l’image du territoire, la Communauté d’agglomération propose aux entreprises de s’associer à une action de communication pour mettre en lumière les avantages à venir vivre et travailler à Castres-Mazamet et les postes à pourvoir. Un partenariat a été trouvé avec la plateforme internet Talents Tube spécialisée dans le recrutement par vidéo.
Encourager la reconversion
Anne Combès, directrice de l’agence Pôle Emploi de Castres, le con rme, le nombre d’offres a augmenté sensiblement ces derniers mois « Globalement nous avons enregistré +1,5% en un an, mais dans l’industrie c’est de l’ordre de + 20% ».
Pour elle, les entreprises doivent idéalement anticiper les recrutements pour pouvoir trouver des candidats avec de l’expérience. Ensuite, rechercher des candidats issus de la formation initiale, et en dernière étape faire appel à des gens qui cherchent dans des métiers où l’on recrute moins. « Il faut savoir qu’un candidat sur deux qui trouve un emploi, le trouve dans un métier auquel il ne pensait pas et pour lequel il va devoir se former. » Consort NT, entreprise de services du numérique, qui ne trouvait pas de techniciens informatiques pour son service d’assistance en ligne, vient de recruter sept nouveaux collaborateurs. Pour cela Pôle Emploi a élargi la recherche aux Bac + 2 en secrétariat et commerce, des pro ls adaptés à la reconversion, et prend en charge la formation dans l’entreprise. Autre exemple d’adaptation : dans les salles blanches du Groupe Syselec, spécialisé dans le câblage de cartes électroniques, beaucoup de salariés
Ils recherchent :
NovaBois
1 chef de chantier structure bois et 1 dessinateur-projeteur
IMS Networks
1 ingénieur réseaux, 1 ingénieur Cloud,
1 ingénieur cybersécurité, 1 superviseur réseaux, 1 technicien SOC
Caplaser
1 technicien(ne) administrateur réseaux
et systèmes, 1 développeur PHP, 1 webdesigner, 1 chargé(e) de missions de déploiements d’infrastructures, 1 commercial(e) SAGE
BeProject
1 développeur web
Sirea
1 chargé(e) d’a aires électricité industrielle,
1 chargé(e) d’a aires automatisme industriel, 1 chef de chantier électricité industrielle
Comeca Industrie
2 mécanos soudeurs
King Tree
6 conducteurs de lignes (voir article page 8)


































































































   4   5   6   7   8